La capricorne des maisons est un parasite du bois insidieux
DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

Le capricorne des maisons, ce parasite du bois insidieux

Le capricorne des maisons, également appelé « capricorne des charpentes », est comparé à une gangrène pour le bois. Si vous pensez que votre maison en est infestée, il faut agir rapidement pour éviter d’importants dégâts.

Les caractéristiques du capricorne des maisons

Le capricorne des maisons est répandu dans les régions où le climat est tempéré par l’influence maritime. Il est notamment présent en France sur la côte atlantique et au bord de la Méditerranée. En effet, il apprécie le bois rendu tendre par l’humidité.

Le capricorne des maisons est un insecte volant, mais il vit à l’état de larve une grande partie de sa vie. Or c’est elle qui crée des dégâts : le capricorne des maisons est ce que l’on appelle un insecte à larves xylophages. Ses larves grignotent le bois, créant possiblement de gros dégâts. Plus exactement, elles se développent en se nourrissant de cellulose, matière première contenue dans les bois de charpente.

Pour ne rien arranger, les larves vivent entre 2 et 5 ans avant de se transformer en nymphe. C’est au moment où les capricornes sont prêts à s’envoler, qu’ils quittent le bois en laissant derrière eux une sciure très fine : la vermoulure, qui fait partie des signes d’infestation que l’on repère. Malheureusement, vous l’avez compris, la charpente est alors déjà bien endommagée.

Pourtant, il est d’autant plus urgent d’agir que le capricorne, qui vole très mal, va rapidement se reproduire en choisissant pour cela de s’installer là où il est né lui-même… On imagine le résultat au bout de plusieurs années encore : des centaines ou des milliers de larves dévoreuses de bois !

Analyse de la structure bois d'une chapelle
Une poutre parasitée par des capricornes

Lire aussi l’article à propos des termites : « LE TERMITE : UN PARASITE FLÉAU POUR LES CONSTRUCTIONS BOIS »

et l’article à propos de la mérule : « ZOOM SUR LA MÉRULE, CE CHAMPIGNON QUI NUIT GRAVEMENT AU BOIS DANS NOS MAISONS »

Le capricorne des maisons, parasite du bois, dans les constructions

Le problème avec le capricorne des maisons, c’est que son action ne fait que peu de dégâts apparents au début de son infestation. Mais après quelques années, les dégâts structurels sur votre maison et notamment sur sa charpente peuvent être réels.

Certains signes permettent de reconnaître la présence de capricorne des maisons. Par exemple, une déformation de la toiture au niveau du faitage montre un affaissement de la structure bois, et donc souvent la présence d’un parasite du bois comme le capricorne des maisons.

Autre élément qui doit vous alerter : la présence de déformations sur le bois intérieur de votre maison, comme des boursouflures ou de petits trous dans les poutres. Pour commencer à sonder le bois, vous pouvez essayer d’y enfoncer un outil fin et pointu. Si de la poussière de bois s’écoule, alors il est probable que les capricornes des maisons l’ont envahi et qu’il va falloir rapidement les éliminer par un traitement.

À titre préventif, il existe des traitements efficaces pendant au moins 10 ans. De plus, il est possible d’éviter de « tenter » les capricornes des maisons : il s’agit notamment d’éloigner tout bois mort de votre maison (arbre malade, bois de chauffage…), car il constitue un pôle d’attractivité pour le capricorne des maisons.

Si vous faites construire, soyez particulièrement attentif aux traitements du bois utilisé pour la charpente de votre maison ou pour l’ossature. Par ailleurs, un pare-pluie peut repousser efficacement les capricornes, mais restez à l’affût pour éviter une colonisation synonyme de potentiels dégâts.

Lire aussi l’article : « EXPERTISE DE LA STRUCTURE BOIS D’UNE CHAPELLE EN GIRONDE » pour avoir une idée du type de traitement à faire pratiquer contre une infestation par des insectes à larves xylophages.

Vous craignez une infestation par des capricornes ? Vous ne savez pas à quel parasite vous avez affaire ? Vous avez besoin de l’avis d’un expert bois qualifié et indépendant ? Prenez contact avec Damien Lévêque, expert bois et notamment expert en état parasitaire.

PARTAGER CETTE PUBLICATION

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin