Le montage d'une maison bois en kit
DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

Une maison bois en kit en bord de mer

Il y a quelques mois, Damien Lévêque a été contacté par une famille dont la maison secondaire, située sur le littoral, laissait apparaître de graves malfaçons.

D’un problème de bardage sur une maison bois

Initialement, notre expert bois est appelé par les propriétaires de cette jolie maison de bord de mer, pour un problème de bardage qui se déboîte, est tuilé et prématurément usé. La maison, fabriquée en kit en Espagne, avait été livrée par camion et assemblée en seulement quelques jours sur un terrain familial agréablement situé.

Damien Lévêque se rend sur place pour une première visite, pendant laquelle il fait le tour de la maison, intérieur et extérieur, accède partout où il le peut et prend de nombreuses photos. Avec son mètre, il mesure précisément les cotes des lames de bois, et prend note de tout ce qui lui paraît ne pas être conforme au DTU 41.2 (Document Technique Unifié relatif aux règles de pose de revêtements extérieurs en bois).

En effet, bien que l’entreprise de fabrication de la maison se trouve en Espagne, le montage devrait répondre aux exigences françaises en la matière, dans la mesure où elle est assemblée sur notre territoire. Or il s’avère que plusieurs points de ce DTU ne sont pas respectés : largeur et qualité des lames du bardage qui s’apparente davantage à un lambris, dimensions des languettes et des parties assurant le recouvrement insuffisantes, absence totale de ventilation…

… à un problème beaucoup plus global et structurel

Malheureusement, la pose du bardage s’avère complètement irrespectueuse des normes. Au lieu d’être cloué sur liteau et contre-liteau, il a été agrafé directement sur un contreplaqué ! Il n’y a pas de tasseau ni de lame d’air, et il n’y a pas non plus de pare-pluie, obligatoire pourtant, là encore, sur ce type de construction.

Mais les problèmes sont encore plus graves et compromettent, sinon la structure de la maison, au moins son caractère habitable. En effet, notre expert bois se rend vite compte que l’ensemble du chantier est non conforme. C’est d’autant plus regrettable qu’en bord de mer, les maisons, très exposées, subissent d’importants aléas climatiques, et nécessitent une meilleure qualité des matériaux.

Les menuiseries n’ont pas non plus été posées correctement : elles ne sont pas droites et il y a presque un cm d’écart autour de certaines baies vitrées, si bien que les propriétaires ont dû mettre du scotch pour se protéger du froid ! Les pentes de certaines pièces d’appuis de fenêtres ont été inversées, facilitant d’autant plus l’entrée de l’eau dans la maison, que c’est un simple joint (devenu inefficace entre temps) qui a été appliqué en guise de gestion de la goutte d’eau au niveau des menuiseries.

En réalité, c’est toute la maison, posée sur chape et ossature métallique (chandelles métalliques), qui a bougé. Les infiltrations se multiplient : la peinture de certaines pièces a déjà dû être refaite plusieurs fois alors que la maison n’a pas 4 ans ! C’est donc le profil de bardage utilisé, cumulé à une liste d’écarts à la bonne application des règles de pose de revêtements extérieurs en bois, qui expliquent tant de malfaçons dans un délai aussi rapide.

Ce qui est dommage, c’est que ce type de montage peut être tout à fait intéressant, pourvu que les normes soient respectées et que les matériaux utilisés soient de bonne qualité. De plus, le moment de l’assemblage, même si tout ou presque est déjà préfabriqué, est crucial et ne doit pas être raccourci sous peine de malfaçons. Mais ici, tout porte hélas à croire que le prestataire ne travaille pas dans les règles de l’art : plusieurs éléments ne respectent d’ailleurs pas du tout le permis de construire, comme le type de tuiles et une absence totale de gouttières !

L’objectif des clients de Damien Lévêque était de monter un dossier pour un règlement amiable de ces problèmes avec l’entreprise défaillante. Mais le fait qu’elle ne soit pas sur le territoire français, complique les démarches des propriétaires. Désormais, l’état de la structure globale semble pourtant compromis et il serait pertinent de le faire confirmer par un bureau d’étude spécialisé. De plus, le coût d’une première partie des réparations, se chiffre déjà à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Si vous aussi, vous rencontrez des problèmes avec votre construction bois, prenez contact avec notre expert.

Voir aussi l’article : « EXPERT BOIS, MAIS AUSSI MÉDIATEUR ! »

Si vous avez un projet de construction bois, vous pouvez aussi faire appel à Damien Lévêque en amont, pour identifier si les process de construction applicables par l’entreprise de construction selon le contrat qu’elle propose, sont fiables.

PARTAGER CETTE PUBLICATION

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin