L'expertise bois : essentielle après un dégât des eaux
Picture of DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

DAMIEN LEVEQUE EXPERT BOIS

L’expertise bois : essentielle après un dégât des eaux

Après un dégât des eaux, il est essentiel de faire réaliser une expertise bois, pour éviter une accumulation de désordres dans les mois qui suivent.

Sommaire :

Les conséquences possibles, si aucune expertise bois n’est réalisée après un dégât des eaux

Après un dégât des eaux, il est important de faire réaliser une expertise bois. En effet, si on en fait l’économie, les conséquences sur le logement, voire l’immeuble dans lequel a eu lieu le dégât des eaux, peuvent être désastreuses. Une fois les travaux de réhabilitation terminés, il n’est pas rare que de nouveaux désordres apparaissent, nécessitant de casser tout ce qui vient d’être refait à neuf.

Un dégât des eaux peut avoir plusieurs origines. Mais souvent, les habitants du logement ou les artisans, voire les experts d’assurances, se cantonnent à en trouver une, sans considérer qu’il peut y en avoir plusieurs. Or, si toutes les sources possibles de dégât des eaux ne sont pas écartées, alors les désordres vont s’enchaîner, et devenir de plus en plus graves. En effet, s’il reste des champignons, notamment sous la forme de rhizomes à l’intérieur du placo, alors les dégâts peuvent s’étendre avec force. De l’eau peut par exemple suinter pendant des années derrière un bac de douche, nourrissant silencieusement un champignon, capable de fragiliser toute la structure du logement. Tout à coup les dégâts sont énormes. Les travaux finissent par être faits au moins deux fois, ce qui a des conséquences, notamment financières, sur les habitants du logement concerné, voire jusque chez les voisins.

L’exemple d’une expertise bois tardive dans un appartement haussmannien à Paris

Dans un appartement parisien, il y avait eu un dégât des eaux à l’étage. Le dégât des eaux était avéré : un constat avait été fait qu’une partie du mur était à refaire, ainsi qu’une partie du plafond, à cause d’une fuite dans une canalisation. L’assurance a fonctionné sans problème et fait réaliser des travaux de réparation de l’arrivée d’eau, de restauration et de redécoration des murs et plafonds concernés. Mais refaire ce qui était abimé n’a pas suffi. En cours de réparation, l’artisan s’est aperçu qu’il y avait des traces de champignon sur une poutre. Il a prévenu l’architecte qui suivait les travaux, lequel a mandaté Damien Lévêque pour procéder à une expertise bois et analyser le champignon découvert.

Ils avaient en réalité « enfermé » le champignon derrière le plâtre en faisant les travaux de réparation. Ils craignaient que ce soit de la mérule. Heureusement, il s’agissait d’un champignon moins agressif : le laboratoire d’analyses a confirmé l’avis de notre expert bois. Un traitement plutôt rapide a pu être mis en œuvre, mais les travaux ont dû être interrompus et certaines parties des murs refaites à nouveau, suite au grattage du champignon. De plus, il s’agissait d’un plâtre « à l’ancienne », et non de plaques de placo sur rails, ce qui a nécessité une mise en œuvre plus longue et difficile. Si cela s’était avéré être de la mérule, il aurait fallu casser encore plus largement, car ce champignon lignivore très invasif a une grande capacité de destruction. Il faut parfois casser aussi chez les voisins pour enlever toute trace de mérule, et plusieurs logements peuvent finir par être détruits !

Vous avez un doute sur l’origine de votre dégât des eaux ? Vous pensez qu’il peut avoir plusieurs sources et que vous risquez de vous retrouver dans le même cas, avec des travaux à faire réaliser à nouveau dans quelques mois ? Ne laissez pas le doute subsister : contactez Damien Lévêque pour une expertise bois de votre logement.

Vous avez besoin de l’intervention d’un expert bois qualifié et indépendant ? Prenez contact avec Damien Lévêque.

PARTAGER CETTE PUBLICATION